Dernier article du blog: AGO et KV Kortrijk : Nous allons de l’avant !
16 juin 2020
Dernier article du blog: 16 juin 2020
AGO et KV Kortrijk : Nous allons de l’avant !
 
Retour
11 juin 2020
 

“Greenyard Frozen : un tiers d’intérimaires en plus au travail pendant les mois du corona”


On a peine à le croire, mais il y a toujours des certitudes dans la vie. Même en temps de crise. Les Belges continuent à manger. En témoignent les producteurs de denrées alimentaires qui ont fait tout ce qu'ils pouvaient au cours des derniers mois. C'est également le cas de Greenyard Frozen, leader du marché de la transformation de fruits et légumes surgelés. Greenyard Frozen et AGO Jobs & HR ont uni leurs efforts pour garantir les volumes de production tout en assurant la sécurité des collaborateurs au travail. Nico Acke, HR-Manager chez Greenyard Frozen, et Anja Vanhercke, Project Manager chez AGO, expliquent.


Déploiement flexible d'AGO Jobs & HR

Nico Acke: "Dans une situation comme celle-ci, nous sommes heureux de pouvoir compter sur AGO Jobs & HR comme partenaire. Nous travaillons en étroite collaboration depuis quatre ans maintenant et, entre-temps, nous nous connaissons bien. Cela nous aide à avancer rapidement avec peu de mots en temps de crise. Les collègues inhouse sont à la source, peuvent réagir très rapidement et contribuer à apporter des solutions aux problèmes de nos collaborateurs. Cela porte ses fruits dans des moments comme ceux-ci. Nous apprécions la flexibilité et l'engagement des collègues d'AGO. Aucun effort n'est de trop pour eux. Même quand les choses sont difficiles, ils vont de l'avant. Nous apprécions cela."

Communiquer et organiser

Nico Acke: "Nos employés travaillaient le plus possible chez eux, à moins qu'ils n'exercent une fonction étroitement liée à la production. Nos ouvriers de production, en revanche, ont continué à travailler sur le site afin d'assurer la continuité. Au cours des premiers jours, notre principal souci a été d'informer et de rassurer au maximum tout le monde sur les mesures que nous prenions. La communication a été cruciale au cours de ces premières semaines. Au même moment, nous avons en quelques jours réorganisé les vestiaires, adapté les réfectoires, rempli les fonctions différemment ou automatisé là où nous le pouvions."

"Nous étions tous sur le pont pour les rassurer au maximum et les informer des mesures que nous prenions."

Persévérer et faire preuve de créativité

Nico Acke: "C'était des semaines comme nous n'en avions jamais vécu. Mais c'est une histoire dans laquelle chacun se reconnaât. Dans des moments comme celui-ci, vous faites la différence en réagissant vite et de manière efficace ensemble : collègues et partenaires. En travaillant en étroite collaboration avec l'agence inhouse d'AGO, nous avons pu réagir très rapidement aux absences, par exemple."

Anja Vanhercke: "Heureusement, nous sommes habitués à être très réactifs et flexibles face aux les changements de dernière minute. C'est dans notre ADN. Bien sûr, les circonstances étaient particulières. Et les circonstances particulières exigent une approche particulière. Comme toujours, notre principale préoccupation était et sera toujours de limiter au maximum la charge qui pèse sur le client. Mais à ce moment-là, le travail d'équipe était la clé, tirer le meilleur parti de nous-mêmes et embrayer sur ce qui se passait sur le lieu de travail. Et surtout, faire plier pendant un certain temps de manière créative les procédures rigides et strictes."

Les ouvriers ont fait avancer les choses

Anja Vanhercke: "Bien sûr, nos travailleurs intérimaires étaient également préoccupés. Heureusement, Greenyard a communiqué de manière ouverte et transparente avec tous ses collaborateurs et nous avons pu en profiter pour rassurer également les intérimaires. En fin de compte, la plupart des ouvriers de production ont rapidement compris qu'il n'y avait qu'une seule voie de sortie : aller de l'avant. Ils étaient nombreux à recommander Greenyard à leurs amis, connaissances ou anciens collègues lorsque nous avions besoin de personnes en plus. Dans ces moments-là, vous voyez la force d'un employeur qui investit dans son personnel. C'est très gratifiant pour nous."

"Dans ces moments-là, vous voyez la force d'un employeur qui investit dans son personnel. C'est très gratifiant pour nous."

Administration plus complexe à cause des attestations corona

Anja Vanhercke: "Nous avons dû nous résigner à ne plus faire démarrer nous-mêmes nos intérimaires ni les accompagner au travail. C'était peut-être même le plus grand changement. Il était hors de question de recevoir des candidats pour de longues introductions. Nous ne pouvions plus non plus les amener sur le lieu de travail. Nous avons informé les nouveaux collaborateurs autant que possible par téléphone et en ligne et avons travaillé en étroite collaboration avec les chefs d'équipe pour assurer un démarrage en douceur. L'avantage, c'est que nous avons l'habitude de travailler ensemble."

Anja Vanhercke: "Trouver les bonnes personnes à temps, les préparer et les informer de manière adéquate est une chose, faire en sorte que toute l'administration (corona) soit faite à temps en est une autre. Les attestations corona ont souvent rendu la chose pesante. Ce n'est qu'avec des attestations papier que nos collaborateurs français pouvaient passer sans encombre les contrôles aux frontières. Vous deviez alors compter sur les imprimantes de vos candidats. Si celles-ci ne fonctionnaient pas, les contrôleurs étaient catégoriques : pas d'attestation papier, pas de passage. Au mépris de tous les smartphones. En fin de compte, nous avons réussi à faire en sorte que tout le monde arrive à son poste de travail àÃ? temps, bien documenté et informé."

La nouvelle norme

Nico Acke: "Entre-temps, la situation s'est plus ou moins normalisée ici, même si cela ne signifie pas que tout est rentré dans l'ordre. Nous continuerons à prendre certaines mesures. Garder nos distances sera une obligation pendant longtemps et je ne nous vois pas nous serrer la main de sitôt. Nous allons également maintenir le renforcement de notre équipe de nettoyage. 24/24, 7/7 il y a quelqu'un qui désinfecte tout en permanence, également pendant les week-ends et les équipes de nuit."

"Les collègues inhouse sont à la source, peuvent réagir très rapidement et contribuer à apporter des solutions aux problèmes de nos ouvriers. Cela porte ses fruits dans des moments comme ceux-ci."